L’apprentissage a de l’avenir 👨🏻‍💻

L’apprentissage est un mécanisme très souple qui offre aux entreprises l’opportunité de contribuer à l’embauche des jeunes tout en bénéficiant de nombreux avantages.

Qu'est-ce que l'apprentissage ?

L’apprentissage permet d’apprendre un métier en alternant formation théorique en centre de formation (CFA) et mise en application du savoir acquis dans une entreprise dans le but d’obtenir un diplôme. Le contrat d’apprentissage prend la forme d’un contrat de travail à durée limitée ou indéterminée et permet à l’apprenti de suivre une formation en alternance pendant 6 mois à 3 ans selon le diplôme préparé. Aujourd’hui, il est possible de suivre l’apprentissage de 16 à 30 ans, voire 35 ans ou sans limite d’âge dans des cas spécifiques. Pendant toute la durée de la formation, l’apprenti est rémunéré et il bénéficie des mêmes droits que les salariés (dès lors qu’il en respecte les conditions).

Les cotisations sociales d'un apprenti

Depuis le 1er janvier 2019, les cotisations sociales dues par les apprentis ne se font plus sur la base d’un forfait mais sont désormais calculées en fonction du montant réel de leur rémunération. Seule la part des rémunérations qui n’excède pas 79% du SMIC en bénéficie. Les apprentis restent cependant exonérés de CSG et de CRDS. Côté employeur, le dispositif d’exonération des cotisations patronales, aussi appelé réduction FILLON, a été supprimé au profit de la réduction générale des cotisations, plus avantageuse. Cette dernière permet dorénavant de bénéficier de réductions sur la retraite complémentaire ainsi que de l’assurance chômage. Elle s’applique à un taux minimum variant en fonction de la contribution au fonds d’aide au logement (FNAL) en vigueur dans l’entreprise.

Les aides pour l'apprentissage

L’aide à l’apprentissage est conservé pour les entreprises qui embauchent des apprentis préparant un diplôme ou un titre professionnel d’un niveau inférieur ou égal au bac. Bien que les plans d’aides à l'embauche évoluent en fonction des décisions politiques, les gouvernements continuent de mettre en place des enveloppes, plus ou moins généreuse, pour les employeurs franchissant le pas. Le montant de l’aide peut s’élever jusqu’à 8000€ par an et par apprenti. Pour en bénéficier, l’entreprise doit contacter son opérateur de compétences (OPCO) qui assure déjà le financement des contrats d’apprentissage et lui renvoyer le contrat d’apprentissage signé. L’aide est versé mensuellement par l’ASP (Agence de services et de paiement).